Faire soi-même, quelles économies ?

travaux-renovation-faire-soi-meme
Partager cet article

Auto-construction, auto réparation, DIY (do it yourself), bricolage… quel que soit
le nom que vous donnez à vos activités manuelles qui touchent au bâtiment,
votre savoir-faire représente une richesse non négligeable.

Mais comme pour tout patrimoine, gérez le en “bon père de famille”. Prenez le temps de faire les choses dans les règles de l’art ou au moins des DTU pour éviter de faire perdre de
la valeur à vos biens immobiliers
. Explications

L’entretien d’une maison un budget vite conséquent

Imaginons que vous ayez acheté une maison 150 000 €, à peu près le maximum
que vous pouvez financer.
3 ans après cet achat vous vous rendez compte qu’un problème de toiture vous oblige à changer non seulement des tuiles mais aussi une partie de la charpente !
Coup dur pour vos finances, le devis se monte à 24 000 € !

Réparer soi-même quelles économies ?

Deux solutions: faire appel à une entreprise où faire soi-même. Vous le savez sur Lybox, nous vous partageons les meilleurs conseils. Pour ce cas précis, nous vous conseillons Bricotest.fr qui partage des conseils issus de leur propre expérience. Et voilà un cas épineux, car comment vous conseiller ?

Refaire une partie de la charpente puis la couverture ne s’improvise pas, si vous n’êtes pas déjà un bricoleur chevronné. Cela demande des connaissances, une bonne forme physique, du matériel et l’acceptation du risque de travailler en hauteur.

Pour une toiture de 100m2 si le devis s’élève pour une entreprise de couverture à
24 000€, vous pourrez largement vous en tirer pour 12 000€ fait maison ! Mais…
Si la toiture est mal faite, l’économie que vous aurez réalisée ( certainement 40 à 50 % du prix par rapport à une entreprise) sera une fausse économie, puisque votre toiture présentera des risques d’infiltration et fera donc perdre de la valeur à votre maison !

Reste les chantiers participatifs, mais tout le monde ne trouvera pas chaussure
de sécurité à son pied !

Choisir les postes à faire soi même

Perso je ne fais pas l’électricité et la toiture. L’un car je n’ai aucunes compétences ni appétence, l’autre parce que rien ne vaut une bonne décennale en cas de gros pépin !

Je privilégie tout ce qui est long comme le placo, la maçonnerie, le béton, la peinture, l’enduit intérieur, la petite menuiserie, les finitions, la pose de carrelage simple, etc…
Ce sont des postes importants mais sur lesquels on peut facilement corriger des erreurs de non professionnel. Et surtout la main d’œuvre représente un poste important dans le second œuvre.
En conclusion, faire soi-même oui mais pas n’importe comment. Prenez le temps de consulter des tutos si vous n’êtes pas sûrs de vous et restez réaliste sur vos capacités. Un poil de recul et d’auto critique sans tomber dans le dénigrement systématique vous permettra de progresser et de faire de vraies économies.

Ne râtez pas les finitions

Sachez que le plus long, ce sera le poste de finition. En fin de chantier quand vous serez parfois épuisé, il faudra pourtant ne pas flancher, car c’est ce que les visiteurs verront en premier ! Même si cela est très frustrant que tout le gros œuvre reste invisible ne négligez pas les finitions au risque de gâcher votre bel effort.


Très bons travaux à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *